De l’économie collaborative au crowdfunding !

L’économie collaborative prend aujourd’hui de plus en plus de place dans notre économie. Cette nouvelle façon de consommer, née de la rencontre des mouvements citoyens avec celui de l’innovation numérique, connaît aujourd’hui une véritable dynamique.

Secteur en pleine expansion, l’économie collaborative est à la fois un modèle de transition et un choix de société. En la matière, la France est un pays pionnier.

 

L’économie collaborative, une façon de consommer moins cher

Face aux difficultés liées à la crise économique que nous connaissons depuis 2008, les Français tentent de consommer moins cher et plus responsable. Grâce à l’essor des nouvelles technologies, l’économie collaborative, qui répond à cette nouvelle tendance,  connaît actuellement une croissance exponentielle.

Il est aujourd’hui facile de partager un trajet (BlaBlaBla Car), échanger son appartement (Airbnb) ou encore vendre un bien (ebay, leboncoin).

 

Le crowdfunding, une nouvelle manière de financer ses projets

Né de l’économie collaborative, le crowdfunding est un phénomène qui connaît lui aussi un véritable engouement. Plusieurs raisons à cela.

Tout d’abord, le Crowdfunding permet de faire appel à une communauté d’internautes pour obtenir des fonds sans passer par les circuits classiques de financement.

Par ailleurs, l’entreprise peut lancer une dynamique de co-conception en recueillant les avis de sa communauté pour enrichir ou améliorer le produit et ses fonctionnalités. Cet échange permet ainsi d’assurer un lancement efficace au produit crowdfundé. Ceux qui financent et qui s’impliquent dans la création d’un produit seront les premiers à en parler autour d’eux s’ils en sont satisfaits. La communauté donnera alors un écho positif sur l’ensemble de ses réseaux sociaux.

 

L’economie collaborative, un impact dans la stratégie d’entreprise

Ce nouveau modèle de consommation va entraîner des changements majeurs dans les stratégies marketing et communication des entreprises. Dans un système où, de plus en plus, l’internaute donne son avis et note les produits, le capital « e-réputation » devient un enjeu majeur.

Les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle manière de consommer et répondre aux nouveaux enjeux d’e-réputation. Pour cela, elles doivent s’ajuster aux nouvelles façons de créer des communautés, de concevoir et financer des produits.