Quand les grands groupes travaillent avec les startups

Pour nombre de grands groupes, le progrès et le développement de nouveaux marchés passe par les startups, dont la structure, la taille, et la culture sont plus propices à l’innovation. Les grands groupes ont, de leur côté, la taille, le réseau et la force de frappe nécessaires pour diffuser ces innovations. Dans ce contexte, comment les grands groupes interagissent-ils avec les startups ? Quels bénéfices respectifs ces deux entités a priori opposées peuvent-elles tirer de la mise en place de partenariats?

Pour répondre à ces questions, l’équipe d’InnovationWeek a rencontré Pascal Latouche, directeur de l’Orange Fab France, au sujet de la relation d’Orange avec les startups. L’occasion aussi de donner ses conseils aux candidats à l’accompagnement par un grand groupe.

 

 

Des formes d’accompagnement multiples

Les formes de partenariat entre grands groupes et startups sont multiples : acquisition, incubation, valorisation de l’intrapreunariat, ou encore création de pôles d’innovation, sortes de startups internes dédiées à la conception de nouveaux services.

Le groupe Orange a choisi de diversifier ses formes d’interaction avec les startups, créant ainsi un modèle original.

Zoom sur deux programmes phares :

Le programme Orange Partner met à disposition ses réseaux, services et API à des startups et développeurs souhaitant distribuer leurs services à travers Orange.  Le groupe met ensuite en visibilité les applications et solutions conçues sur ces supports.

Le programme Orange Fab France, accélérateur interne d’Orange, accompagne des startups françaises prometteuses et leur permet d’accéder à des marchés locaux et internationaux.

Etude de cas : le succès d’AfriMarket

Le modèle a déjà commencé à porter ses fruits. En atteste le cas AfriMarket.

AfriMarket, service de transfert d’argent « cash to goods » vers l’Afrique, a bénéficié d’un soutien logistique, technique et financier d’Orange, puis du support du groupe pour son accompagnement à l’international.

Le succès rapide d’AfriMarket a conduit Orange à intégrer la société à Orange Money, service de transferts d’argent internationaux, au sein duquel la spécificité de la solution Afrimarket permet au groupe de se distinguer de la concurrence.

Une situation « win-win », qui a amené le modèle à s’exporter ensuite dans d’autres grands groupes.

 

Conseils aux entreprises candidates à l’accompagnement par un grand groupe

Participant à la sélection des startups accompagnées par Orange, Pascal Latouche dispense ses conseils pour les candidats

« Il faut dans un premier temps avoir une solution commercialisable, ou commercialisée. Dans un second temps il faut que la startup souhaite et soit prête à accéder à des nouveaux marchés, qu’ils soient locaux ou internationaux. Il faut enfin que la startup aie l’ambition de s’inscrire dans une pérennité, et de développer un partenariat sérieux et durable avec le groupe. »

 

Pour en savoir plus sur le programme Orange Fab

http://orangefabfrance.fr/

 

Plus d’infos sur AfriMarket

https://afrimarket.fr/client/index.php